• Home  / 
  • Santé
  •  /  Méthode FUT vs robotisation ARTAS

Méthode FUT vs robotisation ARTAS

By rod / 11 octobre 2017

La greffe des cheveux et les avancées technologiques

La calvitie est devenue une maladie très commune dont beaucoup d’hommes et de femmes souffrent quotidiennement. Plus anodin, ce phénomène a été vulgarisé par la médecine moderne, les patients trouvant également des solutions alternatives. En effet, la médecine a fait un grand pas dans la réalisation des opérations d’implants folliculaires. Avoir sa chevelure comme autre fois n’est plus un mythe mais bel et bien une réalité.

Contre la calvitie : des traitements bien adaptés

Depuis que les causes de la calvitie ont été cernées, on comprend mieux comment agir pour empêcher ou au moins arrêter la chute importante et spectaculaire des cheveux même dès le plus jeune âge de la personne touchée. Ainsi, pour les personnes susceptibles d’être atteintes de calvitie par hérédité, les médecins peuvent préconiser un programme alimentaire adapté. Encore mieux, la chirurgie propose des alternatives très à la pointe pour effectuer des implants dans les zones qui sont sérieusement touchées par la chute.

Où demander une consultation pour la greffe des cheveux ?

Depuis sa démocratisation l’opération de la greffe des cheveux s’effectue sur l’ensemble de l’hexagone. En effet, les cliniques partout en France accueillent et conseillent des centaines de patients sur le sujet. Une sensibilisation qui vise à désacraliser les dangers des interventions. Tous les chirurgiens vous le diront : la greffe des cheveux a un taux de réussite de 90 %. Le coût de l’opération est à la portée de toute personne désirant retrouver une tête chevelue.

Déroulement des interventions classiques (FUT)

La méthode des praticiens est simple, d’abord un prélèvement d’une bandelette horizontale (FUT) de 1 cm de large, (qui peut aller de 12 jusqu’à 23 cm), Ensuite, la bandelette est micro-coupée pour récupérer les bulbes qui sont réimplantés et donc redistribués sur les zones dégarnies. Enfin, le dermatologue procède à la fermeture de la zone de prélèvement à l’aide de sutures. Une fine cicatrice linéaire horizontale est tout de même apparente.

La robotisation des greffes : la révolution en marche

La méthode classique est d’une grande efficacité, mais laisse des traces de cicatrice ce qui agace certains patients. Or, depuis l’arrivée de la robotique en chirurgie, le monde médical a connu une grande révolution. En effet, des robots comme le robot artas sont capables de réaliser des opérations d’une précision sans égale.

Rapide et pertinent, le robot est capable de détecter les zones très favorables pour les prélèvements afin de choisir les chevelures les plus résistantes et de prélever des implants en un temps-record. Des avancées saluées par les spécialistes du domaine mais aussi par les patients, puisque ces nouvelles méthodes sont capables de surpasser les limites de la méthode traditionnelle. De surcroît, ces nouvelles techniques ne laissent aucune trace de cicatrice sur la tête et les joues du patient.

About the author

rod

Click here to add a comment

Leave a comment:

*